Occitanie: 1 million de billets de train à 1 €!

Lors de la conférence de presse ce jeudi 4 juin, dédiée à lun des volets de la relance de léconomie touristique régionale, la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga, accompagnée de Jean-Luc Gibelin, vice-président en charge des mobilités et des infrastructures de transports, et Vincent Garel, président du Comité régional du tourisme, ont présenté les offres de transports en commun à petits prix pour préserver le pouvoir dachat des vacanciers et favoriser une nouvelle fois lusage des transports en commun et des mobilités douces. Cette mesure vient renforcer le Fonds LOCCAL annoncé la semaine dernière pour soutenir les professionnels du tourisme, du commerce de proximité et de lartisanat.

1 million de billets à 1  et des offres EvasiO renforcées :

Quand au niveau national la SNCF propose 3 millions de billets à moins de 49 €, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée propose à elle seule 1 million de billets à 1 €, du 6 juin à la fin du mois de septembre. L’offre est la suivante :

–          1€ pour les moins de 26 ans, tous les jours en juillet et août, sur tous les trajets.

–          1€ tous les week-ends des mois de juin et septembre, pour tous les trajets et tous les voyageurs.

–          En juillet et en août, un quota de billet à 1 € sera proposé pour les premiers voyageurs qui réserveront, sur tous les trajets en semaine comme le week-end.

La Région Occitanie renforce également l’offre EvasiO’, en déployant les EvasiO’ Culture et en créant une nouvelle proposition, EvasiO’ Plein Air, combinant les trains à 50 % avec les parcours de randonnées.

La présidente réitère solennellement sa demande auprès dElisabeth Borne dorganiser une réunion avec les sociétés autoroutières

Interrogée sur sa proposition faite à l’Etat et aux sociétés autoroutières de lever les barrières de péage pendant les vacances, Carole Delga a insisté une nouvelle fois sur la nécessité d’organiser un tour de table pour envisager sérieusement cette proposition.

Réagissant d’ailleurs aux propos du secrétaire d’Etat, Jean-Baptiste Djebbari sur France Info le matin même, qui indiquait que cette mesure ne pouvait être compensée que par l’impôt, déclarant « ça consiste tout simplement pour les Français à combler effectivement ce qui ne serait pas payé par les résidents d’Occitanie »Carole Delga a tenu a préciser que cette mesure doit évidemment être entendue pour tous les Français et non pas seulement pour les habitants de l’Occitanie. « Si la SNCF, qui subit pourtant de lourdes pertes financières, et la Région, déjà fortement impliquée dans les mesures de soutien économique avec un plan de plus de 370 millions deuros, peuvent contribuer à leffort de solidarité, pourquoi cela ne pourrait pas être le cas des sociétés dautoroute dont la santé financière est plus que favorable ? » s’interroge notamment la présidente de Région.